Concision

« Je n’ai pas eu le temps de faire court… »

Pascal

Les Latinistes vivent en direct la lutte d’Œdipe contre son destin

 

 

Le mardi 20 octobre 2015, les latinistes des 4e, 5e et 6e années ont passé la soirée en compagnie d’Œdipe, ce tyran de Thèbes que les dieux et le destin ont abattu en un jour : celui où il se rendit compte que, conformément à la prédiction d’Apollon et malgré tous ses efforts pour déjouer cet oracle funeste, il avait tué son père et épousé sa mère et ainsi prolongé la lignée maudite des Labdacides…

C’était à Bruxelles, au Théâtre de la Place des Martyrs, où était représentée la plus fameuse des tragédies de Sophocle, Œdipe tyran. Un décor dépouillé, une mise en scène moderne mais fidèle aux caractéristiques de la tragédie grecque antique et des acteurs habités par leur personnage ont permis à nos élèves de vibrer au rythme de cette lente mais inéluctable descente aux enfers.

Pour leur permettre de goûter au mieux ce spectacle de qualité, une visite du théâtre et une présentation de la pièce de Sophocle et de ses interprétations leur ont été proposées, l’après-midi, par un metteur en scène enthousiaste et passionnant, Daniel Scahaise, qui voit en Œdipe « l’homme par excellence, celui qui se heurte au chaos de la vie et qui tombe le plus bas, [mais qui] se relève et fait front ». De plus, une des comédiennes, Hélène Theunissen, alias Jocaste, la mère et épouse d’Œdipe, a coiffé sa casquette de professeur d’art dramatique pour donner à nos acteurs en herbe l’occasion de vivre une première expérience des planches sous sa houlette stimulante et bienveillante. Même les plus timides se sont prêtés au jeu et d’aucuns ont déjà révélé des prédispositions pour l’art de la scène. Peut-être l’avenir confirmera-t-il ces vocations naissantes…

 

Aller au Haut