Roses

« C’est en croyant aux roses qu’on les fait éclore. »

Anatole France

Les étoiles de l'ISC : le spectacle des jeunes talents de notre école!

Nouveau succès pour la troisième édition des Etoiles de l’ISC !

 

Deux salles combles ! Soit, au total, plus de 1000 personnes présentes à la Salle Mathieu de Geer pour assister, ces 25 et 26 mars, à la troisième édition des Etoiles de l’ISC, le show des jeunes talents de l’Institut du Sacré Cœur de Barvaux-sur-Ourthe ! Parents, professeurs, élèves et de nombreux anciens se sont donc retrouvés pour une heure et demie de spectacle haut-en-couleur, organisé par Anne Leboutte, professeur de musique, en collaboration avec le Centre Culturel de Durbuy.

« Quel bonheur de voir évoluer sur une vraie scène, avec de beaux éclairages et un matériel professionnel, ces élèves aux talents divers ! Pour bon nombre d’entre eux, c’était la première occasion de se produire devant un large public », précise Mme Leboutte. 

20 h 30 : le cor de chasse retentit  au souffle de Gordonne Renard (ancien élève) !  « Nous aurons donc droit à un spectacle de jeune talents, souvent encore en apprentissage », précise Mathias Lambert, dans son élégant discours de bienvenue.  Des instrumentistes, d’abord : Louise Havenith  (guitare), Maïté Lilot (violon), Estelle Dufoing (flûte traversière), accompagnées au piano tantôt par Charles Lilot, tantôt par le pianiste professionnel Gaëtan Masson, nous ont fait rêver sur des mélodies de Mozart et de Schubert, avant que Tom Konings n’agite nos sens sous ses rythmes endiablés de batterie.  Du chant ensuite avec la voix envoutante de Vanessa Mercy et les vibratos suaves de Laura Dodet.  De la danse également : la grâce du duo de Claire Cooremans et Mélina Finet n’a laissé personne indifférent (danse contemporaine). Alex Orlando a bluffé son public avec ses déhanchements de new style ou de hip hop.

 Pour Loïcia Antoine, ce fut l’occasion de nous charmer sous des mélodies orientales (et autres !) tout en nous présentant de magnifiques costumes cosplay.  Personne n’oubliera, enfin, le discours troublant d’actualité de Clément Michel, dans son exercice de déclamation : « le dictateur », de Charlie Chaplin.

Mais l’Institut du Sacré-Coeur est une grande famille, et nos têtes blondes pouvaient compter sur le soutien de leurs nombreux professeurs ! Les spectateurs furent d’abord accueillis sous des étoiles de feu par Florian Olivier (cracheur de feu).  Sur scène, nous avons retrouvé la voix si particulière de Sarah Laporte avec des mélodies de Cœur de Pirate ou de Léonard Cohen, et la puissance du baryton Christian Wéry, qui s’exclamait : « Ah si j’étais riche ! ».  Pour couronner le tout, quatorze professeurs ont formé une chorale pour l’occasion, et interprété  deux chants d’espoir sous la direction d’Anne Leboutte.

Le spectacle s’est achevé vers 23 h avec la projection de beaux dessins des élèves de  l’option artistique (classe de Justine Bissot) et avec deux chansons célèbres (« Chez Laurette » et « On écrit sur les murs ») entonnées par une centaine d’élèves de première année.

 Monsieur Marot, dans son mot de conclusion, ne cachait pas son émotion devant tant d’énergie déployée tant par ses élèves que par son personnel (plus de cinquante professeurs pour encadrer l’évènement !).  Il a confié sa joie d’être directeur d’une école si familiale et si dynamique.

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aller au Haut